Incontournable : LA recette des frites maison !

Ladies and Gentlemen, mes Chers Kiffeurs,

 

S’il est bien une chose que l’on attend plus que le retour du Messie c’est bien la recette, j’ai dit LA, recette des frites maison ! Dégradé du jaune doré à l’orange des couchers de soleil des îles Sanguinaires, croustillantes à l’extérieur, fondantes à l’intérieur, je vous parle de cet orgasme gustatif qui fait jouir nos papilles à chaque bouchée. Accessoire indispensable et tout sauf anti-potes d’un repas aux antipodes de la philosophie bien-pensante ambiante, je vous parle du b.a.-ba de la cuisine française comme de la meilleure blague belge. Je vous parle de l’art de sublimer la souvent décriée pomme de terre. Accablée pour son amidon qui nous gonfle. Affublée de toutes les tares nutritionnelles possibles, la pomme de terre est pourtant l’un des aliments le plus consommés en France avec ses 35kg par personne et par par an. On a presque atteint le poids d’un Charles Sabourin, ni plus ni moins ! On y va ?

Peu importe la variété, celle que vous choisirez est forcément la meilleure : car oui, on peut faire des frites avec tout ! On comptera 5 grosses pommes par personne.

Step 1 : Cueillir ses pommes, ou à défaut les sortir de leur sac à patates, et les allonger sur le plan de travail. Dernière révérence, on salue son adversaire partenaire du moment. L’Opinel en main, le couperet s’abat pour un cinglant génocide de solanaceae. Ni une, ni deux, voilà nos copines déglinguées !

Avec ou sans la peau, entre les deux mon cœur balance : on vous laisse le bénéfice du doute.

Step 2 : Dernier bain avant le grand saut : on plonge nos bulbes chéris dans un grand volume d’eau. Saladier, bassine, chacun son école. On prendra ce que l’on a sous la main, pas la peine de chercher bien longtemps, Mesdames ne sont pas difficiles : plus le bain est long moins il restera d’amidon ! Car le but ici, en bon décrassage, c’est de les faire dégorger.

Step 3 : Fini les plaisanteries, on passe aux choses sérieuses. Dans un grand fait-tout, poêle à frire à bords hauts comme dans une bonne vieille friteuse, verser des litres et des litres d’un doux mélange d’huile de tournesol, huile d’olive, huile de colza. A ce mix végétal on ajoutera en proportions égales un peu de Saint-Doux pour le gras de porc et un peu de graisse de canard ou d’oie, pour un sublime terrain d’entente entre nos pommes crues et une cuisson qui vient à point à qui sait attendre l’ébullition.

La clé du succès : votre Triptyque Graisseux !

Step 4 : Plonger les frites dans la huile pendant 3 minutes, et les ressortir aussitôt ! Laisser reposer.

Step 5 : Juste avant de servir votre plat accompagnant les frites -j’ai bien dit que les frites ne sont pas l’accompagnement mais bien le plat ! -, replonger les frites 1 minute dans la huile pour les dorer à souhait et les échauffer un dernier coup avant leur entrée en scène !

 

1, 2, 3, 4 et 5, vous voilà maître de LA recette des frites maison comme de vos cinq doigts de la main !

Chers Kiffeurs, bon appétit !

 

La Société du Savoir-Vivre

 

Adhérer maintenant pour 1,99€/mois seulement !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s